Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Un rêve affreux !

Un rêve affreux !

 

De Jacques

 Cette nuit, j'ai fait un cauchemar. On était en pleine  "démocratie totalitaire", dans un décor digne de Enki Bilal ou Philippe Druillet, et le  machin qui nous sert de président, impeccablement sanglé dans son bel uniforme vert de gris, comme Chaplin dans "Le dictateur", nous tenait le discours suivant perché, tel un chef gaulois( mais ses moustaches n'étaient pas celles de Vercingétorix ! ),  sur le couvercle d'une poubelle tricolore portée par les épaules de Heinrich Besson, Fritz Hortefeux et Fraulein Alliot Marie  :

« Françaises, Français, vous êtes des cons ! Vous ne comprenez rien même quand on se tue à vous expliquer PE-DA-GO-GI-QUE-MENT. »

On n'en a rien à foutre de vous, l'humain est une source d'énergie inépuisable, on n'en manquera jamais, si vous ne pliez pas, on vous cassera sans scrupule aucun, comme on a déjà cassé tout ce qui nous empêchait de profiter en rond ; vous pouvez manifester tant que vous voudrez, on s'en balance, notre projet n'est pas de vous rendre heureux, ni même de vous faciliter la vie, mais de vous pomper jusqu'au trognon. Fini  l'ETAT-PROVIDENCE, c'est ça, le crédo du libéralisme ; le monde a changé : NOUS avons repris le pouvoir, nous et nos amis financiers,  et nous ne le lâcherons pas. Vos acquis sociaux d'un autre âge, vos services publics, vos syndicats, la culture, la solidarité, la sécurité, la laïcité etc..., on s'en bat les c.......! 

Ce qu'on veut, c'est faire du profit avec tout ce qui nous a échappé pendant des décennies à cause de ces  idéologies ringardes rabâchées à l'envi par des intellectuels "de gauche" qui vous ont fait croire à l'égalité, à la liberté, à la fraternité, à l'éducation, au partage, au social. Nous, on n'a pas d'autre idéologie que celle de faire du fric par tous les moyens enfin à notre disposition, et c'est ce qu'on fait et qu'on fera malgré vous, et mieux, vous nous y aiderez, parce que vous n'avez rien compris et vous nous réélirez en 2012 parce que vous êtes trop cons pour admettre que vous pourriez très bien  vous passer de nous.

Rien à foutre de cette putain de république, la Gueuse comme disaient nos chers anciens, de cette démocratie  auxquelles vous êtes attachés comme des huitres à leur rocher, comme à cette merveilleuse invention qu'est le suffrage universel qui nous convient parfaitement et nous confère cette légitimité qui  nous permet de faire exactement tout ce que nous voulons, y compris de voter les lois qui nous donnent tous les droits et nous mettent à l'abri d'une justice, à laquelle vous avez la naïveté de croire encore alors  que  nous l'avons mise dans notre poche et détournée à notre profit tout en laissant éclater de temps en temps un petit scandale pour calmer les masses populaires.

Et ne mettez surtout pas trop d'espoirs dans votre satanée gauche ; certains d'entr' eux aussi  ont compris où peuvent les mener le pouvoir et le libéralisme. C'est pas Besancenot, ou Mélenchon, avec leur populisme révolutionnaire qui vous sortiront de la merde !

Vous m'avez voulu ? Vous m'avez ! Vous m'aurez !  Heil, moi-même! "

J'étais drôlement  content de me réveiller, croyez-moi et portez-vous bien. J.B.

 



23/11/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres