Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Sarkozy, l’un des destructeurs de la planète !

Sarkozy, l'un des destructeurs de la planète !

 

 



Si j'insiste sur la plus complète incompétence de ce gouvernement et particulièrement de son mentor le dénommé « Moi-Je », c'est qu'apparaissent véritablement au fil du temps les inepties misent en place par ces politiciens d'apparats. La politique spectacle ne sert qu'un temps, celui de faire élire le meilleur hâbleur, mais lorsqu'il s'agit de gouverner intelligemment l'on s'aperçoit que l'on a affaire à une bande d'incapables. Je ne reviendrai donc pas sur le train de mesures précipités et iniques dont on nous a abreuvés, mais simplement une fois de plus sur les agro-carburants. Sujet essentiel puisqu'il intéresse la survie de la planète, la bagnole faisant partie des plus gros pollueurs.

Il y a quelques jours j'avais déjà signalé la spécificité française qui avait mis sur le marché un nouveau carburant mélange d'éthanol et d'essence E10 ; qui au dire des experts était un mélange inadéquat puisque dangereux pour les moteurs et n'apportant rien en diminution de la pollution. Simplement, une fois de plus, pour ce faire mousser, pour donner un semblant de légitimité à un « Grenelle-tartuferie » on se précipite, on accélère la mise sur le marché d'un faire valoir !

Et cela est d'autant plus vrai qu'une étude d'un cabinet indépendant Scott Wilson Group mandaté  par les « Amis de la terre » britannique confirme l'impact polluant des agro-carburants. Mais cette fois est pris en compte une notion jusqu'à maintenant mise de côté, c'est-à-dire l'effet que peut avoir la modification des sols afin de produire plus de plantes cultivées comme le soja qui est l'une de celles la plus utilisée pour fabriquer l'éthanol.

Jusqu'à maintenant on n'avait pas quantifié le CO2 qui se dégageait lors de déforestation de forêts tropicales (Amazonie), forêts sèches, tourbières comme celle d'Indonésie où Nestlé plante à tout va du palmier à huile. Il s'avère donc qu'en modifiant l'écosystème le dégagement de méthane est énorme et risque d'être primordial. En effet, on considère que les émissions de carbone que l'on doit aux modifications - communément appelé : changements d'affectations - des sols avoisinent le rejet de 500 000 voitures de plus par an, dixit Andy Atkins, directeur des Amis de la Terre Royaume-Uni…

Il est indéniable alors que dans un premier temps il faut suspendre l'emploi des éthanols dans l'attente d'une véritable politique des transports. D'autant qu'en augmentant au jour le jour les émissions de CO2, le climat se réchauffe et par la même occasion décongèle le « permagel » sibérien (permafrost, pergélisol, aussi) qui du coup émet des quantités énormes de méthane, ce qui commence à alarmer sérieusement les scientifiques. En fait, si on ne met pas un frein à court terme au réchauffement climatique le processus sera irréversible.

Pendant que la nature se dégrade de par la surproductivité humaine, un inconscient, un incapable, en remet une couche en se servant d'un produit néfaste comme d'un miroir aux alouettes pour épater la galerie et servir son égo. C'est d'ailleurs au dernier salon de l'automobile qu'il a fait de la pub pour l'accélération de la mise en service des biocarburants, ainsi qu'il les appelle, encore un mensonge de plus. Ce sera nos enfants qui en pâtiront et jugeront, en espérant qu'il ne soit trop tard…

Je n'ai pas fait allusion à l'animateur des fins de soirées arrosées, Borloo. Et pour cause, je ne l'ai pas trouvé. Sans doute erre-t-il après le spectre d'un Grenelle fantasmagorique !


 

 

 

 



21/04/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres