Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

NDDL, beaucoup de sincérité et pas mal de faux-semblants !

NDDL, beaucoup de sincérité et pas mal de faux-semblants !

 

Il est incontestable que ce rassemblement d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes fut un succès. Le succès fut d’abord celui de la fréquentation puisque l’on vit au milieu de l’après-midi de samedi le site couvert de monde. Succès aussi dans les forums qui furent, pour beaucoup, complets avec des questionnements et interrogations de qualité de la part d’un public intéressé et averti. Succès aussi avec l’occupation du terrain pour y installer le village autogéré. Pourtant, le clou de la soirée qui était le meeting politique laissa à certains un goût amer…

 Non pas que la qualité de certains intervenants sincères soient à mettre en doute, je pense à la camarade du NPA Aurore Martin, a l’ami Thierry Brulavoine qui nous a empli d’aise en faisant des discours particulièrement précis, loin des paroles usuelles des policards à la mode comme Cécile Duflot, et qui ont abordé les vrais problèmes que sont le capitalisme et son productivisme. Car effet, Notre-Dame-des-Landes est le symbole de l’expansionnisme capitaliste et il ne fallait pas se tromper de sujet comme le fit la représentante du Modem qui ne fit qu’une opposition technique à ce projet, et non sur le fond, puisque ce mouvement n’est pas anticapitaliste, c’est d’ailleurs à se demander ce que faisait ici le Modem si ce n’est une opération électoraliste ce qui est particulièrement minable lorsque l’on débat d’enjeux de société. Mais ils ne furent pas les seuls ! Le pompon de la magouille politique ira sans conteste à la nébuleuse verte…

 Il est inutile de rappeler les louvoiements sur le nucléaire de certains membres de ce mouvement, d’autres se souviennent que tous ses responsables ne furent pas opposés dès le départ au projet de NDDL, pourtant on entend dire dans la bouche de Cécile Duflot que le retrait de ce projet serait un préalable à un accord avec le PS. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on baigne là dans le surréalisme si ce n’est dans un mensonge éhonté.

 C'est-à-dire que lorsqu’il n’y a pas immédiatement un enjeu électoral puisque le prochain n’est qu’en 2012, on fait une sorte de marchandage fictif, mais lorsqu’il s’agit de récupérer des sièges d’élus régionaux on s’allie avec le PS et on est moins regardant sur la position intransigeante du PS qui est l’un des promoteurs du projet, et qui plus est va faire une avance financière par le biais de sa majorité au conseil régional pour la réalisation de l’aéroport. De qui se moque-t-on ? On ne peut être que dégoutté par ce manque d’éthique politique. D’ailleurs il n’est pas surprenant d’entendre de la part des indignés qu’ils se veulent apolitiques quand on veut éviter ce genre de magouille, pourtant la politique est importante et ce ne sera qu’avec des gens ayant un peu de respect de l’électeur qu’on lui redonnera son vraie sens. Ce qui n’est pas le cas de ces gens là. Malheureusement, il y en a d’autres…

 C’est avec plaisir que nous vîmes qu’il y avait un stand du PCF de Vendée sur le site, on ne peut donc que reconnaître cette opposition au projet de NDDLD contrairement à celles d’autres communistes qui œuvrent au sein du conseil régional aux côtés du PS. Car le problème est bien là, c’est en grande partie un projet PS, et comme l’ensemble des actions de ce parti sont aussi très proches d’un ultralibéralisme destructeur nous devons donc tout faire pour nous opposer à celui-ci, ce sera un véritable choix responsable et totalement détaché de toutes suspicions électoralistes. Pourtant sur le stand dudit PCF y prônait la future candidate du FDG aux élections législatives de la 5ème circonscription de Vendée, celle-là même qui, avec certains de ses amis communistes du canton de Maillezais, appela à voter au second tour des cantonales pour le candidat socialiste proche de Ségolène Royal et sous la protection d’Auxiette président PS du conseil régional des Pays de Loire, et ardant défenseur du projet de NDDL. Il faut savoir ce que l’on veut, soit on s’oppose au projet et par conséquence aux socialistes, soit on navigue à vue en allant au plus offrant puisque c’est la conclusion que l’on peut tirer d’une telle attitude. Ce n’était qu’un exemple mais il illustre bien la duplicité de ceux qui abandonnent l’idéologie au profit d’un électoralisme sans foi ni loi !

 Ce rassemblement étant un symbole de l’anticapitaliste il ne doit pas laisser de doutes ni de suspicions face à cet engagement, c’est pourquoi même si la pluralité des opinions doit être, elle ne doit pas entacher une certaine éthique qui dans l’avenir sera le précepte pour redonner un vrai sens à la politique !

 

 



13/07/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres