Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Welcome Monsieur Besson

Welcome Monsieur Besson
 

Lettre ouverte à Eric BESSON,

Ministre de l'Immigration, de l'Intégration,

de l'Identité nationale et du Développement solidaire

101, rue de Grenelle
75700 PARIS

Monsieur,

Vous vous êtes indigné des propos de Philippe LIORET , réalisateur de « Welcome » qui comparait la situation faite aux Juifs en 43 et celle faites aux sans papiers , aujourd'hui.
Je comprends fort bien que vous vouliez écraser tout comparatif fâcheux, des cuistres n'hésiteraient pas à rappeler que Jacques DORIOT s'en alla de la gauche en plaçant le curseur (fort) à droite, pour épouser la politique de Pétain.

Et pourtant Monsieur Besson……

je vous mets en copie, la publication du Journal Officiel du 11 Juin 1942 traitant de la question juive, « amusez » vous à remplacer le mot « Juif » par Sans papier.

http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/Jo1.htm

Je peux admettre que vous soyez fâché des propos d'un cinéaste, mais votre sentiment de colère est bien petit , voire minable, comparé à ceux qui m'animent.

La honte pour commencer, honte d'être englué à ce pays où l'on consacre 415 millions d'Euros, dont votre traitement, pour rejeter à la misère et à la mort des individus coupables d'avoir faim ou de vivre sous le joug de despotes, sans doute épargnés du courroux de votre ami,transfuge éloquent également, Le Diplomate Kouchner. Honte de savoir que dans notre pays des sans papiers préfèrent se jeter à l'eau, sauter du 6ém étage plutôt qu'affronter un contrôle de police, honte surtout de savoir ces contrôles faits au faciès ou sous dénonciation. Saviez vous Monsieur Besson que de plus en plus de gens ont peur de la police, alors qu'ils n'ont commis aucun délit ?

Savez-vous que ces 415 millions, qui manqueront sans aucun doute à l'aide sociale, ces 415 millions donc, ne serviront à rien. Comme l'a dit Albert Jacquard la misère est au Sud, les soins et la nourriture sont au Nord. Les idées sont passées, alors les hommes et les femmes passeront, vous n'y pourrez rien . Tout au plus ferez-vous de nombreux morts en les renvoyant sous le joug des tyrans, en les étouffant un peu dans les avions, lors d'accompagnements musclés , dits « reconduites à la frontière ». Je me suis laissé dire que le sans papier est mesquin, têtu, et qu'il préfère mourir étouffé parfois par les policiers dans l'avion, signe évident de non intégration, cher Monsieur Besson. Mais heureusement, vous veillez !

Mais la rage m'anime aussi, Monsieur, rage de voir la BAC contrôler au faciès en interpellant « bougnoules, niacwais, négros » avec impunité. Rage de voir les flics par paquets de dix fondre, « courageusement »,sur un Sonacotra et arracher ainsi une mère et ses gosses. Le syndicaliste que je suis a vu ces mêmes pandores moins fiers face aux piquets de grèves de sidérurgistes, d'imprimeurs ou de dockers. Il est vrai que pour la police, votre adjointe du chiffre, ce n'est pas le courage qui compte mais le nombre et je parle à un expert ayant pour objectif 29 000 reconduites….Alors rafler des gosses et leur mère…….

Rage aussi, d'être assimilé à votre triste ministère d'identité nationale, j'ai forgé mon identité dans les luttes solidaires et non dans la dénonciation, et votre notion de nation ne renvoie qu'au devoir du sang versé. Je préfère à l'identité nationale, la solidarité internationale chère à Jaurès que vous ne devez plus guère lire, hélas.

J'éprouve heureusement de la joie, Monsieur Besson, car je participe à un réseau qui donne de l'énergie à soustraire les sans papiers à vos rafles, à vos descentes ignominieuses dans les écoles. Je suis de ceux qui désobéissent, Monsieur, et ma joie est grande lorsque je suis payé du sourire d'une personne que j'ai pu aider. J'ai le bonheur de côtoyer des gens admirables qui cachent celles et ceux à bout de misère, de turpitudes , de tortures. J'ai le bonheur de compter des amis qui préfèrent risquer la prison pour tendre la main aux moins que rien. Vous ne saurez jamais, jamais, les larmes de joie des migrants, lorsque nos arrachons des papiers à la Préfecture, lorsque nous évitons une reconduite à la frontière . Nous sommes nombreux, imaginatifs et vous êtes petit !

Ce plaisir vous est refusé, vous ne serez jamais que Le Successeur, Le Suivant qui tente de complaire et se faire un nom, en vain, un Hortefeux bis, un pâle disciple sarkozien qui se distingue dans la trahison sociale , faute d'avoir brillé.

Les flagorneurs et les courtisans vous tresseront les lauriers adéquats, le temps que durent les orties, mais l'Histoire vous donnera le costume à votre taille. Il vous ira comme un gant…. à lustrer.

Délégué par celles et ceux qui vous fuient, vos proies, je ne suis pas mandaté pour vous adresser une formule de politesse. Je vous soupçonnerais de la revendre pour briller encore ailleurs. Cependant, je vous plains

Michel ANCE Ouvrier Syndicaliste Nancy

PS (je plaisante, bien sûr) , vous devriez aller voir Welcome, c'est un film plein d'humanité, vous pourriez en avoir besoin, plein de talent aussi, mais ce n'est pas à votre portée, allez y avec quelqu'un qui puisse vous expliquer.



21/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres