Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Comment la gauche radicale occidentale est en-dessous de tout

Comment la gauche radicale occidentale est en-dessous de tout.



S'il est un sujet difficile à traiter en toute objectivité c'est bien le conflit qui oppose les Palestiniens à Israël. Je ne me lancerai pas dans une longue démonstration sur le bien fondée de l'état d'Israel, juste pour dire que fabriquer un état à partir d'un roman historico-légendaire me semble douteux. Néanmoins il existe, et l'on ne peut pas dire que se soit dans l'allégresse. Mais le plus inquiétant de tout ce sont les dérives du sionisme, et par la même occasion la posture de l'autruche qui en découle de la part des occidentaux...

Qui mieux qu'une Juive peut nous donner un avis moins consensuel que la soi-disant bonne parole dont on nous abreuve. Laissons donc Ishtar Cohen nous donner ses impressions....

Comment la gauche radicale occidentale est en-dessous de tout.

Je suis scandalisée par les propos de la gauche soi disant radicale, notamment en France, disons, en Occident, à l'égard de Mahmoud Ahmadinejad.

"Les républicains sont-ils des réactionnaires" ? On pourrait le croire, car au prétexte de républicanisme et de laïcité on entend certains se "lâcher" complètement contre le président de la République Islamique d'Iran, comme ce matin M Mélenchon, sénateur Français supposé être " de gauche" qui a traité M. Ahmadinejad, un des premiers (sinon le premier !) président laïc élu en Iran depuis la révolution de l'ayatollah Khomeyni, dois-je le rappeler, de "fou" et de "pauvre type", sauf erreur de ma part, si j'ai bien entendu et bien noté, au micro de M. Bourdin sur RMC.

Quand Bourdin lui demande si les Israéliens ne viennent pas d'élire eux-mêmes, cependant, des représentants racistes et d'extrême droite, M. le Sénateur a une jolie pirouette, qui consiste à dire, en gros, qu'il ne peut pas s'exprimer ainsi parce que, comprenez vous, dans notre pays le racisme est un délit (sous entendu traiter quelqu'un de raciste peut exposer à la diffamation, ce dont les sionistes, en effet, ne se privent jamais ou rarement...).

"L'Humanité" également, dans des termes beaucoup moins violents, en remet cependant "une couche" aujourd'hui en titrant en Une "Droits de l'homme - Prise d'otages à Genève - Libertés bafouées, colonialisme et racisme ont été éclipsés de la conférence Durban II par le discours extrémiste du président iranien et l'absence des États-Unis" .

Je ne parle pas de "Libération", dont toute personne saine d'esprit sait bien que ce n'est plus un "journal de gauche" depuis longtemps, et qui traite franchement Ahmadinejad d'antisémite.

A bien relire les journaux pourtant, on voit bien que nombre d'entre eux n'osent même pas écrire "propos antisémites" - ce serait trop gros - mais rapportent fidèlement d'ailleurs, les propos de Kouchner lui-même (dans "Le Parisien" par exemple) qui qualifie les paroles du Président iranien "d'anti-israéliennes".

Nuance.

Et encore faudrait-il que l'on nous dise en quoi ceci (en tenant compte du fait que les traductions sont souvent éminemment criticables) :

"Après la fin de la Seconde guerre mondiale, ils (NDA : les Alliés) ont eu recours à l'agression militaire pour priver de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive".

Ou "Ils (NDA : les sionistes) ont envoyé des migrants d'Europe, des Etats-Unis et du monde de l'Holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée".

Ou encore :

"L'idéologie et le régime sionistes sont les porte-drapeaux du racisme"

seraient des propos antisémites ou même anti-israéliens.

A la rigueur, ce sont des propos anti-sionistes.

Mais quelle personne vraiment de gauche peut ne pas être anti-sioniste, ne pas donner raison à Mahmoud Ahmadinejad, sur la question du sionisme, si elle est un peu courageuse et honnête, et ce, sans pour autant remettre en cause le droit d'Israël à exister?

Quelle serait la maladie dont souffrent des juifs comme moi, qui peuvent même vivre en Israël et qui se définissent pourtant clairement comme opposés au sionisme?

Qui souhaitent qu'Israël obéisse enfin aux résolutions de l'ONU, casse ces murs de la honte, se retire des terres occupées, et rende ce qu'elle a volé?

Les mille trois cents et quelques morts, les milliers de blessés de Gaza cet hiver, qui moi, me font encore pleurer de douleur et de honte à chaque fois que j'y pense, ne forment ils pas un cortège funèbre pour nous le rappeler, ou avons nous vraiment la mémoire si courte?

Ou notre vision du monde est-elle indéniablement partagée entre "orient/occident", "musulman/pas musulman"?

On voit bien que l'information est manipulée, détournée, travestie, assez honteusement.

On nous dit des choses comme "Ahmadinejad tue les homosexuels, et il lapide les femmes adultères" - ce qui est exagéré d'une part (oui, c'est arrivé, ces exécutions et ces punitions horribles, mais elles sont, heureusement peu nombreuses, décidées, localement - cela ne signifie pas qu'il ne faut pas combattre ces actes, bien-sûr- ), mais c'est même faux, cette position, d'autre part, si on veut bien considérer que M. Ahmadinejad, selon la Constitution iranienne, n'a pas le pouvoir, à ce jour , de mettre un terme à la shariah, justement parce qu'il y a une séparation entre le laïc et le religieux.

On nous dit cela pour nous intimer l'ordre de fermer nos bouches, la conclusion étant "Ahmadinejad ne peut pas être soutenu, ni de près ni de loin ; car de toute façon, c'est un salaud, un homme qui tue des homosexuels et des femmes adultères, et donc, n'a pas droit à la parole sur la scène internationale".

Et quelqu'un comme Avigdor Liebermann, qui tient des propos ouvertement racistes en Israel, oui?

Et Ehud Barak, Tzippi Livni, qui ont sur la consicence et sur les mains le sang de milliers d'innocents, enfants, vieillards, malades, femmes, travailleurs... palestiniens, oui ,c'est mieux sans doute? Je dois accepter qu'ils me représentent doublement, en tant que juive, et en tant qu'israélienne?

Sans rien dire? Mais non j'ai trop mal et je pense aux derniers combats de Rabbin...tué en plein vol...

Mais eux, ces gens-là, ont droit au respect de la "communauté internationale"? Eux ont droit au respect de leur souveraineté, de leur indépendance, dans les organisations internationales?

On n'a pas le droit de lapider une femme adultère ou un homosexuel.

Oui je suis d'accord à mille pour cents. Cela doit être condamné, où que cela se passeOn n'a pas le droit non plus de priver de vie des enfants. De raser leurs villages, leur maison, de brûler leurs mères au phosphore, de déchiqueter les jambes de leurs sœurs avec des bombes à fragmentation.

Je suis d'accord avec cela aussi. Ça s'appelle la convention de Genève, justement.

Israël se tamponne allègrement de cette convention depuis des décennies et ça ne choque personne ou presque "en Occident".Il faut dire que notre modernité "à nous", a le redoutable privilège d'avoir à sa tête le seul Etat "démocratique" qui a jugé humain et rationnel de balancer les deux seules bombes atomiques jamais explosées dans le monde, sur le Japon, une le 6 août 1945, pour remettre ça 3 jours plus tard, le 9 août, sur Nagasaki.Un pays où de nombreux Etats pratiquent encore la peine de mort, la torture, ou l'emprisonnement pour sodomie entre époux consentants.

Un pays qui comportait de nombreuses lois racistes et ségrégationnistes il y a encore quelques dizaines d'années.

C'est dire comme notre modernité occidentale, notamment en Israël, est bien fondée. Comme notre modèle est irréprochable.

Quiconque oserait soutenir le droit à la liberté d'expression de M. Ahmadinejad, même modérément, même de façon objective, y compris pour le critiquer au fond, en se fondant sur des valeurs de la gauche, comme le respect de la souveraineté populaire qui a désigné M. Ahmadinejad comme Président de l'Iran (que ça plaise ou pas, qu'ils soit ou non un bon président pour les Iraniens et pour l'Iran, est un autre débat) est immédiatement suspecté (pour ne pas dire condamné) d'être une ignoble pourriture antisémite, raciste, facho et j'en passe.

Par contre, que le président d'une institution comme le CRIJF se croie autorisé en 2007 à dire dans un discours que "Ahmadinejad c'est le nouvel Hitler" -excusez du peu - ne choque personne. Tout le monde trouve cela normal.

On peut sans problème, que l'on soit de droite ou de gauche, laïque ou pas, s'essuyer les pieds, autant que l'on veut, sur le dos d'un des représentants d'un des pays les plus importants dans le monde et notamment dans le monde oriental, de par son histoire, sa population, ses richesses, sa culture etc.

On encourra aucune sanction. C'est même vivement recommandé. Ca "fait bien".Quelle inculture aussi. Comment oublier que l'Iran fut longtemps et de tous les régimes (dont celui du dernier "Shah" n'était pas le plus démocratique) l'un des pays d'Orient où les juifs vécurent (et continuent à vivre) bien et en paix? Que l'Iran et Israël ont fait bon ménage (diplomatique et économique) même encore quand Khomeyni est arrivé au pouvoir. Ensuite, ça s'est gâté, c'est vrai, pour des raisons politiciennes propres à chacun.

Mais aucun crime antisémite commis sous la présidence d'Ahmadinejad en tout cas.

C'est juste comme ça, à force de raconter n'importe quoi, à force de diaboliser ce qui n'a pas lieu d'être, à des fins bassement économiques, et géo-stratégiques, qu'un jour, finalement, les gouvernements du monde de l'Occident, (vous savez, cette partie du globe qui se prétend si civilisée et si démocrate), a envahi militairement l'Irak, kidnappé son président en exercice (Saddam Hussein), et l'a pendu après un procès bidon, occupant toujours à cette heure ce territoire, tout ça au mépris des droits élémentaires des nations et des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Rien que parce que les manipulations et magouilles de l'Occident ont toujours eu des résultats désastreux pour les peuples dans cette région du Monde (en Irak, en Palestine, et bien-sûr en Iran et en Israël), rien que parce que je pense que nous, gens de gauche, socialistes, révolutionnaires, communistes, nous devons avant tout lutter contre l'impérialisme, quel qu'il soit, contre la domination des idées pro-sionistes, en conséquence, et que le droit des nations à être souveraines doit être un principe premier de toute action diplomatique réellement démocratique, on ne peut aujourd'hui qu'avoir honte de notre soi disant gauche radicale mondiale qui ferait mieux de fermer sa bouche.

Je ne dis pas que nous devons soutenir le fondamentalisme religieux (quel que soit son habit), non, mais respecter les autres peuples, les autres pays, les autres cultures aussi. Les combattre politiquement oui, si on l'estime important, mais être juste et honnête.

Arrêter de mentir, de travestir. D'instrumentaliser.

Pour conclure, évidemment, je ne dirais rien de la bouffonerie des ambassadeurs européens (qui se sont fait le plus remarqués) qui avaient bien préparé leur petit coup d'éclat et qui, à mon sens, se sont couverts de ridicule aux yeux du monde, en se comportant comme des petits marquis offensés.

Que pas un n'ait trouvé plus opportun, plus fort politiquement, symboliquement de répondre aux propos de M. Ahmadinejad, en dit long sur l'état de pourrissement idéologique et politique qui règne dans l'Union Européenne, dans le Monde dit occidental, justement, les USA eux ayant carrément boycotté (quel ridicule).

Ce sont des tactiques de cour d'école.

"Durban II", c'est une preuve supplémentaire, si besoin, était que les forces et les idées pro-sionistes, de droite voire d'extrême droite, ne sont pas du tout mortes, et que les idées, pour le coup clairement anti-orientalistes, anti-musulmanes, et pour tout dire, néo coloniales, ont aussi de beaux jours devant elles, hélas.

Moi, j'en ai marre de marre, d'être instrumentalisée par des gens qui ne vivent pas ma vie, ne connaissent pas mon pays, ni ma culture ni ma religion.

Et je ne parle pas D'Ahmadinejad.

De : Ishtar Cohen

mardi 21 avril 2009



22/04/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres