Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Mélechon serait-il atlantiste ?

Mélechon serait-il atlantiste ?

 

 Lors des élections pour le parlement européen on avait vu le sénateur fondateur du nouveau Parti de Gauche dénoncer le traité de Lisbonne en se présentant néanmoins aux dites élections. Pour sa défense nous dirons qu'il ne fut pas le seul dans ce cas là, mais l'un de ses arguments arguant qu'il était bien de pouvoir se faire élire pour contester le système de l'intérieur en avait déjà fait doucement rigoler plus d'un. Argument fallacieux s'il en est, qui cachait en vérité une attitude essentiellement électoraliste.

 

Pourtant le transfuge du PS était animé par un mordant de bon aloi en dénonçant qui voulait l'entendre dans l'article du 10 mai 2009 « Vue du ciel d'une pause » (//www.jean-luc-melenchon.fr/2009/05/680/) la mise aux ordres économiques de l'Europe devant l'hégémonie étasunienne :

 

« L'Union européenne se prépare donc activement à une intégration économique avec les États-Unis sans qu'aucun de ses citoyens n'en soit informé et n'ait eu à en décider. Ce projet de «Grand marché transatlantique» est d'autant plus grave qu'il s'agit selon le Parlement européen de « faire en sorte que les générations présentes et futures continuent d'être engagées dans ce partenariat» (résolution du 26 mars 2009) A quand cette noce forcée? Devinez! Dès que le traité de Lisbonne sera adopté définitivement! Le parlement européen «estime qu'il est approprié que la négociation du nouvel accord débute une fois le traité de Lisbonne entré en vigueur». On y revient toujours. »

 

On ne peut que louer sa prise de position sur cette situation économique mais on eut aimé aussi qu'il généralise plus son propos en y associant le refus du contrôle de la défense européenne par l'Otan.

 

Sans doute que cette attitude préparait l'avenir puisque ce qu'a évité de crier sur les toits Monsieur Mélenchon c'est qu'en vieux routier politicard il a réussi à se faire nommer vice-président de la commission des affaires étrangères du Parlement européen… On est donc en plein dans le sujet, on ne pouvait rêver mieux pour être au cœur des alliances européennes futures, et particulièrement celles avec les USA !

 

Comme on ne peut être plus clair, il suffit de lire deux des passages du rapport de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen a publié un le 1 mars 2010

 

Il s'agit des principaux aspects et les choix fondamentaux de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC).

 

40. estime que, sans préjudice des obligations internationales de l'Union européenne au titre de la charte des Nations unies, l'Union européenne et l'OTAN doivent développer un partenariat plus fort et plus efficace en tenant compte du développement progressif des politiques étrangère, de sécurité et de défense de l'Union, tout en respectant pleinement l'autonomie décisionnelle de ces deux organisations ; recommande à cette fin la révision des accords dits de "Berlin plus" et le développement d'un dialogue plus stratégique sur des intérêts stratégiques communs et une planification des mesures d'urgence ; demande instamment que soit facilitée une coopération pratique plus large au sol au niveau militaire ou civil, surtout lorsque les deux organisations interviennent sur le même type de missions ; déplore, à cet égard, le conflit persistant entre la Turquie et Chypre qui nuit de plus en plus à l'efficacité et à la crédibilité de l'Union européenne et de l'OTAN ;

 

41. réitère son attachement au partenariat transatlantique en tant qu'élément important et l'un des principaux piliers de l'action extérieure de l'Union européenne ; demande instamment à la vice-présidente/haute représentante de s'assurer que l'Union européenne agisse comme un partenaire des États-Unis qui soit cohérent, volontariste, égal et néanmoins autonome afin de renforcer la sécurité et la stabilité au niveau mondial, de soutenir la paix, le respect des droits de l'homme et la réalisation des OMD, et d'adopter une approche unie face aux défis mondiaux tels que la prolifération nucléaire, le terrorisme, le changement climatique et la sécurité énergétique ; estime que le traité de Lisbonne offre une chance d'améliorer et de renouveler le cadre des relations entre l'Union européenne et les États-Unis; encourage la vice-présidente/haute représentante à œuvrer au renforcement des mécanismes institutionnels entre l'Union et les États-Unis, conformément aux résolutions du Parlement ; souligne que les travaux du Conseil économique transatlantique doivent être renforcés dans le sens de la réalisation d'un véritable marché transatlantique intégré et que ce marché doit jeter les bases d'un partenariat transatlantique renforcé ;

 

Lorsque l'on lit ces lignes on a du mal à comprendre ce que vient faire un député européen farouche opposant du Traité de Lisbonne dans une commission qui va lier des deux mains l'Europe au Etats-Unis d'Amérique et ceci pour le pire. Je doute qu'en tant que vice-président de ladite commission le compromis Mélenchon ait de bonnes réponses à donner, même s'il s'y oppose ce ne sera que pour la gloire, voire  plus vraisemblablement de la poudre aux yeux.

 

Car nous faire croire que l'on peut changer ce genre d'institution de l'intérieur est une fumisterie du même style que les effets d'annonces de Sarkozy…Le geste fort aurait été de dénoncer haut et fort la confirmation de l'atlantisme européen et surtout de démissionner d'un poste où l'on occupe une position pour le moins paradoxale.

 

Où alors on a de bonnes raisons, mais je doute que ce soient des meilleurs pour l'avenir des peuples, les beaux-parleurs ne défendant souvent que leurs intérêts…

 

 

[1][//www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=//EP//NONSGML+REPORT+A720100023+0+DOC+PDF+V0//FR&language=FR

 

[2] Relire la brève datée du 10/03/10 du Canard Républicain, Minorités ethniques : le Parlement européen persiste et signe :

//www.xn—lecanardrpublicainjwb.net/spip.php?breve92

 

[3] //www.xn—lecanardrpublicainjwb.net/spip.php ?article42

 

[4] //www.agoravox.fr/actualites/international/article/lacreationdelunionatlantique49881

 

[5][//www.europarl.europa.eu/news/expert/infopress_page/03070702075031290320100316IPR70699160320102010false/default_fr.htm

 [6)//www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=WQ&reference=E20095186&format=XML&language=FR



24/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres