Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Même pas verts de honte.

Même pas verts de honte.


On savait la nébuleuse verte sans programme, sans réflexion idéologique profonde si ce n’est un accompagnement du capitalisme en tentant de lui passer une couche superficielle de peinture verte avec force déclarations d’intentions.

Effectivement, les anathèmes lancés par ce magma politicard ne font pas une politique d’ensemble, mais plutôt une tentative d’apporter des réponses individuelles prétendues écologiques en espérant une symbiose problématique des divers thèmes afin d’espérer des avancées écologiques efficaces.

Si l’on peut constater des évolutions minimes comme une prise de conscience écologique un peu plus présente dans nos sociétés, indubitablement, cela reste totalement insuffisant, c’est soigner le mal sans en attaquer la racine. Politique particulièrement superficielle qui pourtant entretient un écran de fumée bienveillant à l’égard des malhonnêtes intellectuels et politiques que sont les tartufes pensants de la nébuleuse. Une fumisterie en quelque sorte qui ne convainc encore que quelques gogos naïfs…

C’est d’ailleurs aller à l’opposé de l’écologie politique, en somme, une acceptation de la destruction de la planète par le productivisme capitalisme en tentant de replâtrer superficiellement où çà part en lambeau. Car de toute évidence, la cause des dégâts écologiques est essentiellement dû au capitalisme et son corollaire le productivisme qui n’a aucune barrière pour produire encore plus créant, de surcroit, un empilement désastreux de faux besoins, et tout ceci pour accroître les profits des actionnaires. Il en découle que le développement durable est une allégation que commence à reconnaître les gens sensés, dont Dominique Bourg qui fut pourtant l’un des promoteurs du concept Il faut donc être d’une indigence intellectuelle profonde pour ne pas comprendre que le vrai problème est celui-là, le capitalisme, ou alors cet ersatz verdâtre n’a été créé que pour mettre dans la carrière quelques bobos se piquant d’écologie, les événements auraient tendance à donner raison à cette supposition…

Cependant, malgré la désolante pauvreté du programme politique de la nébuleuse on s’était bercé d’un peu d’illusion en voyant celle-ci prendre une soi-disant position forte sur la sortie du nucléaire. Nouvel enfumage incantatoire puisqu’il a fallu que le futur partenaire et mentor, en l’occurrence le PS, fasse les gros yeux pour que la seule prise de position idéologique soit remise aux oubliettes pour assurer la carrière des professionnels sans foi ni loi de la politique qui se servent de l’écologie pour s’assurer une place plus que confortable dans notre société.

Il est inutile d’épiloguer sur les détails de l’accord entre les faux-culs d’ELLV et les hypocrites du PS, seul le peu de respect que ces gens là ont du peuple doit les conduire au banc d’infamie de notre société. Atterré nous le sommes devant tant de morgue, mais pas plus surpris que cela puisque l’on avait vu les écolos se coucher devant les socialistes pour faire partie de la majorité du Conseil Régional des Pays de Loire. On a d’ailleurs assisté à cette occasion à un entrainement à la mauvaise foi à venir car les menteurs on prétendus qu’ils étaient là pour faire fléchir les entichés du projet de NDDL ! On ne sait pas s’ils ont seulement crû un instant à leurs propos, mais force est de constater que les prémices de la duplicité étaient déjà dans leur programme.

Il ne faut pas s’étonner alors que les Indignés prétendent être apolitique car lorsque l’on voit de tels renoncements à l’éthique de la chose du peuple il y a de quoi être dégouté. C’est d’autan plus grave lorsque l’égérie du moment, Eva Joly, se targue de vouloir faire la chasse à la corruption tandis qu’elle ne dénonce même pas la déliquescence intellectuelle et les magouilles qui font la vie de son parti. On a donc du mal à apporter quelques crédits que ce soient sur ses déclarations d’intentions. Douée pour les louvoiements, on sait qu’elle voulait adhérer au Modem, mais ça n’excuse pas tout… Quoiqu’en soient les raisons, cette représentante orange verte du capitalisme est un leurre, un faux-semblant !

Pourtant la politique doit être une chose noble au service de tous, bannissons ces gens qui sont indignes de nous représenter !







24/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres