Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Immigration choisie, une Carte Bleue !

Immigration choisie, une Carte Bleue !

 


 

J'avais au mois d'octobre 2007 signalé dans un article intitulé : « Une nouvelle carte bleue » l'élaboration, le tricotage de textes autour d'une carte bleue servant à la manière d'un passeport pour des migrants choisis. Ce n'était alors que les prémices d'un projet. Pour nous remettre dans le vif du sujet, je fais un petit retour en arrière en recopiant ici une partie de mon article de l'époque où je prévenais des dangers d'une telle initiative :

 

« Ce projet proposé par la commission européenne, le principe ayant dèjà l'aval du parlement, est ni plus ni moins qu'un permis de travail et de résidence accordé aux citoyens de pays tiers dont  les spécifications hautement qualifiées intéressent le marché du travail européen. Un pas de plus est donc franchi vers l'immigration choisie. Une fois de plus une forme de discrimination se met en place. Les vieux relents nauséabonds de la colonisation réapparaissent sous un aspect différent. Vu l'attitude déplorable de nos dirigeants, on pourrait même subodorer qu'ils envisageraient d'insérer les empreintes ADN de ces futurs immigrants dans la puce électronique de ladite carte. Cela ressemblerait alors, n'ayons pas peur des mots, à de l'eugénisme.»

 

Ce n'était alors qu'un projet. Comme l'UE ne pouvait rester sans copier et surpasser la « Green Card » étasunienne, il aura donc fallut un peu plus d'un an pour que se décante le rapport consultatif d'Ewa Klamt (PPE-DE, DE) adopté le 20 novembre par 388 voix, 56 contre et 124 abstentions.

 

De quoi s'agit-il ? Cette carte bleue, proposée par la Commission européenne, doit permettre d'attirer vers l'Union les travailleurs des pays tiers hautement qualifiés, en ouvrant à ces travailleurs les portes des 27 Etats membres. Dans l'état actuel des choses, établie pour trois ans ladite carte pourrait être validée pour ces trois années définitivement puis renouvelable tout les deux ans.

 

Mais qui va bénéficier de cette sorte de sauf conduit évitant d'être reconduit à la frontière ? Il va sans dire que ce n'est pas le va-nu-pieds poussant, avant, quelques maigres chèvres aux confins du Sahel qui va être l'heureux bénéficiaire de ce petit bout de plastique bleu. Non, les raisons qui préoccupent nos chers députés européens ne sont pas humanitaires, mais simplement intéressées par des cerveaux au service du libéralisme. D'ailleurs ils ne s'en cachent pas puisque dans la résolution on peut lire, Amendement 2, Proposition de Directive, Considérant 3, ceci :

 

« En mars 2000, le Conseil européen de Lisbonne a fixé comme objectif pour la Communauté de devenir d'ici 2010 l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale. Les mesures destinées à attirer et à conserver une main-d'œuvre hautement qualifiée provenant de pays tiers dans le cadre d'une approche fondée sur les besoins des Etats membres s'inscrivant dans le contexte plus large établi par la stratégie de Lisbonne et par les lignes directrices intégrées pour la croissance et l'emploi. »

 

Donc le personnel hautement qualifié devra avoir au moins cinq ans d'expérience dans le secteur concerné ou un diplôme universitaire reconnu par l'Etat membre. Son contrat devrait lui garantir un revenu d'au moins 1,7 fois le salaire brut moyen de l'Etat membre de résidence. Ne sont pas inclus là-dedans les saisonniers qui feront l'objet d'une directive à part.

 

Comme on peut le constater il va s'agir du pillage des compétences dans des pays qui souvent en auraient plus que besoin et ceci pour créer des castes dans les pays développés où l'on va voir une » intelligencia » aux commandes d'une main d'œuvre d'exécutants sous payés. Pendant que seront rejetés des migrants morts de faim qui auraient  besoin d'aide humanitaire.

 

Nous ne pouvons pas laisser faire ces discriminations, puisqu'il faut appeler les choses par leurs noms dans la mesure où il s'agit bien de cela.

 

Il nous faut par tous les moyens empêcher cette Europe là !

 




27/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres