Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux


0 appréciations
Hors-ligne
Salut à tous,

J'expérimente le forum qui ne fonctionnait pas correctement à mon goût... Si cela fonctionne comme je le pense, nous allons pouvoir engager des discutions.

Michel
Michel Mengneau

Bonjour,
Je ne sais pas si quelqu'un a déjà écrit,quand je vois des mecs de droite , faire de l'écologie ou parler d'agriculture bio, cela me rire si tout cela n'était pas tragique; en effet comment parler d'écologie quand seul le profit compte , quand seul la rentabilité l'emporte, et nous paysans , producteur de produits de qualité travaillons pour ces bourgeois ,car les gens les plus humbles ne peuvent pas se payer ni la viande ni le lait ni les légumes de qualité dont les prix sont multipliés par 5,6,7 fois par le système de distribution , nous enrageons ,et il y a de quoi nombres de nous vont de casser la figure (je ne parle pas bien sûr de ces agri manager chéris du créditt agricole)pendant que les gens sont mal nourris faute de moyens!

jcdepoil
Mengneau Michel

Je suis tellement occupé que je n'avais pas vu que tu avais mis un petit mot sur le forum.

S'ciuse me, comme dise les britischs.

Il n'y pas que les types de droite, il y a aussi les écolos bobos, ceux là sont indécrotables car ils pensent que c'est en faisant de l'écolgie à la petite semaine que ça va changer. Non, il faut d'abord changer le systéme, ne plus penser en terme productivisme, une fois débarrassé de ce concept, à la limite l'écologie se fera d'elle même, dans la mesure où la notion profit ne sera pas primordiale

Il faut relocaliser les cultures vivrières auprès des besoins, ce qui va à l'encontre d'une politique de profit en France mais qui permettrai dans nos régions d'éviter du transport innutile et péréniserai nos terroires par ces cultures divercifiés et moins facile à industrialiser; pour la richesse de nos sol nous devons produire moins.
Par exemple dans notre venise verte c'est l'exploitation de petites parcelles de thomates, concombres, courgettes,etc... à la place de ce maïs qui part à l'export. Cela va à l'encontre de la surproduction voulue par la PAC(politique agricole commune de l'europe) mais c'est bénéfique pour notre terre et pour notre air.
En supprimant surproduction et transport nous concervons nos terres notre oxigène mais surtout nous nous réapproprions les terres destinées au agrocarburant.

Le probleme c'est que ce n'est pas Madame Royal qui est capable de cela et que malgrès nos contrindications c'est elle que Gros bourgeois, bourgeois, bobo, petit bourgeois et classe dite moyenne on choisis.

Mettons des battons dans les roues du systeme développons l'activité locale, l'artisana, et les luttes sociales!

La réapropriation sociale des moyens de production, disaent ils, voila la clef!

David PCF 79

:col: :B1:


























Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :



Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres