Le Ragondin Furieux

Le Ragondin Furieux

Courant clair

 Courant clair



Comme beaucoup de français le copain Jacques est un peu interloqué par le règlement de compte que nous offre l'affaire « clearstream », que l'on pourrait résumer ainsi : « une main élégante relevant avec classe une mèche rebelle tandis que l'autre main s'apprête à souffleter un adversaire brandissant deux petits poings rageurs dont le propriétaire à l'insulte vulgaire entre les dents ». Devinez qui est qui ?

 

Plutôt, lisons Jacques qui, lui, a sa vision des choses...

 

 

En vertu du principe couramment respecté par un grand nombre de nos hommes et femmes politiques : « Ce n'est pas parce qu'on n' a rien à dire qu'on doit se taire » ( ce ne sont ni Nadine Morano, ni Frédéric Lefebvre qui me contrediront ), j'ai envie de parler de « l'affaire clearstream », en français « courant clair »; même si  je ne suis au courant de pas grand chose, comme presque tout le monde, et si  ça ne me paraît pas très clair . Mais j'ai confiance dans la justice de mon pays, comme disent tous les coupables, et je suis sûr que du procès- qui, paraît-il, passionne le monde entier- jaillira la lumière.

 

On aurait pu économiser énormément d'argent (ce procès va coûter très cher aux contribuables de ce pays ) en restaurant l' antique coutume du combat des chefs : Sarko et Villepin en tenue de jogging (ils y sont habitués, plus que ne l'étaient sans doute le Général ou Tonton ) au milieu du cercle de leurs supporters respectifs, et que le meilleur gagne.

 

Il est vrai, étant donnée la différence de gabarit entre les deux protagonistes, que le combat eût été assez inégal . Mais, gageons que le petit teigneux eût trouvé une vacherie de son cru pour avoir l'avantage . Bref, ça m'aurait bien fait plaisir de les voir échanger des horions, j'aurais bien ri en voyant le petit sauter sur place pour tenter d'atteindre l'autre à la face, comme dans un dessin animé de Tex Avery, ou encore le grand tenant l'autre à bout de bras par le col de sa chemise, et le nabot percutant l'espace vide de ses poings rageurs et gesticulant des pattes pour essayer de regagner le sol où il finirait par s'éparpiller en mille petits cubes quand l'autre lâcherait prise avant de pousser, les yeux exorbités,  un hurlement de loup amoureux en se frappant le torse glabre et musclé, tandis que des vamps -canons se jetteraient à ses pieds en se pâmant ! Mais, bon! Nous serons privés de ce spectacle qui pourtant aurait pu faire la pige à « secret story » dans les pages culturelles de TF1, et c'est dommage. Enfin, je trouve .

 

PS : "c'est pas bien de se moquer des personnes de petite taille !"

 

JB

 



26/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres